Mars 2021, le printemps s’invite dans le vallon des Charmettes.
La poésie de Jean-Jacques Rousseau s’exprime encore dans ses jardins composés lors de son séjour auprès de Madame de Warrens de 1736 à 1742

Dans ses Confessions, il décrit l’endroit avec beaucoup de nostalgie,

« Ici commence le court bonheur de ma vie; ici viennent les paisibles mais rapides moments qui m’ont donné le droit de dire que j’ai vécu ».

Il va découvrir ici, la nature, la lecture, la musique, un bonheur simple qui vont lui permettre de constituer son « magasin d’idées ».

« Je me dis : commençons par me faire un magasin d’idées, vraies ou fausses, mais nettes, en attendant que ma tête en soit assez fournie pour pouvoir les comparer et choisir. Cette méthode n’est pas sans inconvénients, je le sais, mais elle m’a réussi dans l’objet de m’instruire» (Confessions, livre VI).

Sélectionner l’image pour voir la vidéo

La maison, devenue musée, est labélisée Maison des Illustres.

Le jardin des Charmettes, à la Française, contient une collection de plantes médicinales, potagères, fruitières et condiments comme au XVIIIe siècle.


La visite avec un audioguide présente la maison telle que l’écrivain l’a décrite dans ses « Confessions ».

Un aperçu des Charmettes sur mon site Ma Savoie plein les Yeux

Cet article vous a plu, abonnez-vous à mon blog
à la fin de la page d’accueil,
c’est gratuit
www.leblogdechristinedaix.fr


ou bien laissez un commentaire